10/10/14 : 59ème séance de shiatsu

10/10/14 : 59ème séance de shiatsu

Pour cette séance, j’avisai Toshi des symptômes neurologiques réapparus ces dernières semaines.

En effet, pendant cette période j’avais ressenti des sensations d’engourdissement sur l’hémisphère droit de mon corps. Celles-ci avaient d’abord étaient  localisées au niveau des doigts de pied et de la jambe, puis plus tard au niveau du bassin et de la cuisse pour être à nouveau limitées aux doigts de pied.

Ces symptômes neurologiques avaient persisté durant 3 semaines ce qui m’avait valu d’être arrêtée afin d’optimiser les chances d’enrayer ces sensations. Durant ces 3 semaines de convalescence, aucun autre signe neurologique n’était apparu (fourmillement, douleur, paresthésie…).Mon état de santé ne s’était pas dégradé.

D’autre part, il est important de souligner qu’après la disparition des symptômes cités précédemment, aucune séquelle n’était restée. Les sensations ressenties dans l’hémisphère droit de mon corps étaient complètement parties ! Moralement et physiquement, je me sentais sereine et en pleine possession de mes capacités motrices.
D’autre part, je m’étais inscrite à une course (« 20 kilomètres de Paris »), ma forme générale étant satisfaisante je devais voir si j’allais participer à cette course ou non…

Toshi commença la séance en me priant de m’allonger sur le ventre et débuta son travail par des étirements sur mes jambes. Mes jambes étaient raides et les adducteurs internes étaient sensibles au niveau de ma cuisse gauche. La jambe gauche était mon « talon d’Achille » cela résultant des nombreuses poussées sensitives que j’avais faites.

Toshi poursuivit ses étirements sur chacun des côtés de mon corps en partant des hanches, au bassin, côtes pour remonter sur les épaules, les bras et visage. La manipulation de mes membres via des étirements sur les parties extérieures de mon corps était novatrice.

Les étirements effectués ce jour me procuraient beaucoup de bienfait alors que généralement des douleurs en résultaient. En effet, à mesure que Toshi effectuait ses étirements, la fatigue s’en allait. Les « nœuds » se dissipaient pour laisser place à un sentiment de bien-être.

Certaines douleurs localisées disparaissaient.                                                                                 L’étirement effectuait au niveau du flanc externe était  aussi sensible. Ce dernier s’apparentait à un « mouvement de roulement de mon torse de l’extérieur vers l’intérieur ». Toshi procéda sur les autres parties droites de mon corps par la même manipulation complétée par des étirements.

Il me demanda ensuite de me placer sur l’aile droite en allongeant une jambe et pliant l’autre. Les manipulations réalisées sur le côté étaient sensibles car elles concernaient les mêmes zones manipulées que précédemment quand j’étais allongée sur le ventre.
Une nouvelle fois donc, les bords gauches des cuisses, adducteurs internes, bassin, côtes et haut du corps étaient sensibles.

Je notais que le « mouvement de rotation » effectué par Toshi conférait plus de douleur que de simples points de pressions. Dans le même temps, la fatigue s’amenuisait grandement.

Toshi manipula ensuite l’hémisphère droit en me demandant de m’allonger sur le côté gauche. Les sensations ressenties étaient identiques à celles ressenties sur le côté droit.         Comme à l’accoutumée, Toshi manipula la zone ventrale.

Le ventre était peu sensible. Moralement je me sentais sereine malgré l’épisode neurologique vécu récemment. Aucune émotion négative non plus n’était à mettre en avant.Toshi effectua un long mouvement de reiki au-dessus de mon ventre comme pour attirer les meilleurs auspices en vue d’une grossesse future. Il savait en effet ma volonté de mettre en route une seconde grossesse.

Toshi entérina des manipulations de relâchement sur le visage puis par des mouvements de reiki sur les yeux. Cette séance avait été l’occasion de travailler mes membres différemment des autres séances de shiatsu (étirements, mouvements différents).
D’autre part, je constatais que malgré les troubles neurologiques ressentis ces derniers temps aucune séquelle était à mettre en avant. Enfin, les nouveaux déplacements effectués lors de cette séance avaient été très bénéfiques moralement (sérénité) et physiquement (fatigue et contractions enrayées)

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>