18/03/15 : 61ème séance de shiatsu

18/03/15 : 61ème séance de shiatsu

Message précédentMessage suivantRetour aux messages

Pour cette séance, mon état global était mitigé. Je me sentais tendue et moralement j’étais toujours tiraillée par plusieurs sujets. Sur le plan physique, je sentais une lourdeur au niveau du bassin.

Toshi commença ses manipulations en travaillant les membres inférieurs pour finir jusqu’au buste et bras. Il débuta par manipuler mes pieds pendant un long moment. Ces derniers étaient sensibles aux niveaux des dessous des pieds. Il manipula ensuite chacune de mes jambes et cuisses en exerçant des points de pression. Pour les cuisses il entreprit de « rouler » chacune de mes cuisses de l’extérieur vers l’intérieur. Cette manipulation me procurait le plus grand bien et surtout, elle faisait également ressortir les éventuelles douleurs. Par exemple, le bord extérieur droit de ma cuisse était douloureux mais le fait d’étendre cette zone par des mouvements « rotatifs » dispersait la douleur. Le côté gauche aussi était tout aussi douloureux que le côté droit.

Toshi me pria ensuite de m’allonger sur le côté droit en me demandant de laisser une jambe raide et l’autre jambe pliée. Il fit les mêmes mouvements de pression et mouvements « rotatifs » qu’il avait fait précédemment sur mes cuisses. Les adducteurs internes étaient très sensibles. Les mêmes mouvements effectués sur le côté gauche l’étaient également. A mesure que Toshi exerçait des points de pression et qu’il faisait « rouler » les cuisses ainsi les jambes, je ressentis soudainement des fourmillements qui parcoururent mes doigts de pieds !! J’étais tellement contente de ressentir ses sensations !! Ces fourmillements symbolisaient clairement que l’énergie qui se trouvait bloquée à certains endroits de mon corps circulait à nouveau.

Toshi travailla ensuite le haut de mon corps à savoir le torse, les bras et le buste. Il commença par travailler les blancs extérieurs de mon abdomen par les mêmes mouvements rotatifs, les mêmes qu’il avait fait précédemment sur mes cuisses. Toshi exerça des points de pression et fit « rouler » ensuite les zones de mon abdomen. Je ressentis comme une délivrance ! Une lourdeur s’enlevait au niveau de mon abdomen ainsi que dans le haut de mes hanches. Toshi réalisa par la suite des étirements au niveau de mes bras et buste. J’avais fait part du bienfait apporté par les étirements qu’il effectuait sur mes membres. En l’occurrence, lorsqu’il étirait ses membres je me sentais apaisée et sentais que la pression que je présentais s’amenuisait, voir disparaissait… Lorsqu’il s’évertua à décontracter mes mains et qu’il s’attarda sur chaque doigt, je ressentis une nouvelle fois des fourmillements, les mêmes que j’avais ressentis dans mes doigts de pieds !! Toshi travailla également sur mon ventre. Je sentais que mon ventre était tendu et qu’il présentait une forte activité énergétique. En effet, lorsque je présentais un déséquilibre énergétique lié par exemple au stress, le trop plein d’énergie se concentrait généralement dans mon ventre d’où les points sensibles habituellement ressentis. Il travailla ensuite mes cervicales, mon dos ainsi que mon bassin.

Ces zones étaient extrêmement tendues. Je ressentis la même lourdeur que celle sentie dans l’abdomen. Les cervicales étaient contractées et surtout douloureuses.

Comme à l’accoutumée, Toshi entérina la séance par des mouvements de reiki au-dessus de mon visage. Il fit des mouvements de relâchement sur mes yeux, bouche ou encore joues. Ma mâchoire était contractée.

Cette séance m’avait fait le plus grand bien moralement et physiquement. J’étais surtout heureuse d’avoir ressenti des fourmillements symbolisant le passage de l’énergie….

A quelle fréquence doit-on faire les séances?

Cela dépend de votre état physique et de votre motivation. Si votre état n’est pas bon, et que vous voulez améliorer la situation au plus vite, une séance par semaine est recommandée. Si votre état n’est pas trop difficile et que vous pouvez attendre, une séance toutes les trois semaines. Après quatre ou cinq séances, nous pouvons changer la fréquence. Si vous venez pour de la prévention, idéalement, une séance par mois. Comme ça, vous pouvez vous appuyer su le shiatsu pour garder votre état de forme.

Quels délais prévoir pour les rendez-vous?

En général, il est conseillé de me contacter au moins une semaine avant. Idéalement, deux semaines. Si vous avez des moments limités, il vaut mieux réserver un mois avant la date souhaitée de rendez vous. Mais, vous pouvez aussi tenter de me contacter au dernier moment car il est possible qu’il y ait des créneaux qui se libèrent suite à des annulations.

Est ce que le Shiatsu, ça fait mal ?

Non. Les gens s’imaginent, à tort, que tous les types de shiatsu font mal. Dans certains types de shiatsu, il existe des méthodes qui peuvent être douloureuses sur certaines pressions. Le type de shiatsu que je pratique s’appelle le Zen Shiatsu et utilise des pressions douces. Il n’y a donc aucune crainte à avoir : c’est sans douleur !

Mais pour certain personne qui aime bien des pressions fortes, je pratique des pressions fortes. Dans ce cas, il est idéal de me dire au début de la séance.