Dans le livre « HARA » de Karlfried Graf Dürckheim, il a consacre une chapitre entier, « Hara dans le langue japonais ». Voici les extraits de ses citations.

Général

Hara gai tai, « mal au ventre »

Hara ga haru, « le ventre se tend » (après un repas copieux)

Haratsuzumi, « le tambour du ventre »

Haratsuzumi wo utsu, « frapper le tambour du ventre »

a pour sens de « mener une vie heureuse »

Hara wo koyasu, « se remplir le ventre »

Hara wo kakaeru, « se tenir le ventre »

Hara no kawa wo yoseru, « la peau du ventre se plisse »

Hôfuku zettô suru, « tomber en arrière en se tenant le ventre »

  • - Hara no aru (naï) hito, « l’homme avec (ou sans) ventre »
  • - Hara no dekita (dekite inaî) hito, «l’homme qui a fait son ventre (ou qui ne l’a pas fait) »
  • - Hara no ookina (chiisai) hito, « l’homme au ventre large (ou étroit) »
  • Pas simplement physiologique, mais psychologique et spirituelles
  • « Le hara est également le centre spirituel dans la mesure où le corps est
  • l’enveloppe naturelle de l’esprit. Le mot hara se rapporte-t-il toujours au caractère de l’homme dans sa totalité, à sa façon d’être fondamentale, de même qu’aux qualités spirituelles spécifiques dont dépend la juste façon d’être et qui permettent à cette dernière de se manifester dans l’existence. » p.46

Hara no aru(naî) hito,

  • « l’homme qui n’a pas de centre », celui qui perd facilement l’équilibre
  • «l’homme ayant le centre », celui qui a le centre est toujours en équilibre d’aplomb, il possède quelque chose de tranquille et de généreux, une large dimension humaine.
  • (Hara no hiroi hito, une personne au grand cœur et généreuse)
  • Il pèse ses mots et sait distinguer ce qui est important
  • Il accepte tranquillement la réalité
  • Une grande souplesse qui lui permet de s’adapter à toute situation avec le plus grand naturel et le plus grand calme
  • Il sait ce qu’il doit faire dans une situation donnée. Rien ne lui fait perdre contenance
  • Hara no nai hito, « l’homme qui n’a pas de centre », hâtif, prématuré, une ma nière subjective dépourvue le logique, arbitraire, subjectif, nerveux,

L’homme spirituellement mûr et « entier »

-Hara no ookina (chiisai) hito, « l’homme au ventre large (ou étroit) »

Okii, magnanime, généreux, pas de faible

Seidaku awase nomu, « avaler pureté et impureté »

Saigo takamori

Syu ni majireba, akaku naru, « celui qui touche à de la couleur rouge devient rouge » Confucius

Hara goe « d’une voix de ventre » intégré, de l’unité parfaite, profondeur,

Hara de kangaeru,

Atama de kangaeru, « penser avec la tête »

Hara de kangaenasai, « s’il vous plaît, pensez donc avec le ventre », ne pas penser avec la seule raison, intellectuellement, mais avec la totalité de son être.

Fukuan, « projet issu du ventre »

Salut étranger ! Ceci un texte d’exemple pour votre boîte de promotion ! Remplacez-le par votre propre message.