Mail de Madame J, le 26-03-2013

26/03/13

Du fait de ma grossesse et en raison de ma fatigue, je ne pu effectuer de séances de shiatsu pendant 9 mois. Les douleurs essentiellement localisées dans les lombaires et les adducteurs s’installèrent dès mon 5ème mois de grossesse et ne me quittèrent pas jusqu’à mon accouchement.

Par la suite, après mon accouchement et en raison de l’utilisation du porte bébé et de la poussette pour porter ma fille, les douleurs au dos se concentrèrent dans les dorsaux principalement.

D’autre part durant ma grossesse, je pus noter que mon moral et ma forme physique avaient été trèsbons. A ce sujet, l’étude européenne PRIMS (Pregnancy relapse in multiple Sclérosis) est l’étude la plus complète en ce qui concerne le lien entre la grossesse et la sclérose en plaques. L’étude la plus complète réalisée par PRIMS révèlait que la fréquence des poussées diminue lors de la grossesse et particulièrement lors du dernier trimestre.

Cependant, après l’accouchement la fréquence des poussées
augmenterait, pour ensuite revenir, après le premier trimestre consécutif à l’accouchement, à une fréquence comparable à celle de l’année précédant la grossesse…
Mon état d’un point de vu neurologique était très satisfaisant et moralement j’avais était très sereine en plus d’être « boostée » par les hormones.
Cependant, je devais maintenant être vigilante sur mon état afin de ne pas favoriser l’arrivée de l’éventuelle poussée d’après accouchement…

En effet, j’avais accouché depuis 1 mois et demi et je me sentais contracturée (dos, nuque, bras…) mais également dépassée et surmenée moralement. Cet état était à la fois du au manque de sommeil, nouvelle organisation liée à l’arrivée de ma fille ainsi qu’à la baisse des hormones d’après grossesse. A cela il fallait également ajoutée la fatigue liée aux
travaux effectués dans notre récent appartement.

Lors de la reprise des séances de shiatsu, je fis donc part de mon état durant la grossesse et de mon état actuel. Toshi commença ses manipulations comme à l’accoutumée en travaillant une partie de mon corps en étant allongée sur le dos également puis sur le ventre, ensuite l’hémisphère gauche puis droit de mon corps. Il finit ensuite la séance par les mouvements de reiki.

J’étais agréablement surprise de constater que l’hémisphère gauche de mon corps était peu contracté (tête, bras, jambe, ventre et pied).Les adducteurs habituellement congestionnés l’étaient peu tout comme les jambes. Je notais simplement une tension dans la mâchoire et quelques tensions au niveau du bras gauche.

A l’inverse, l’hémisphère gauche était très tendu. Toutes les zones que Toshi manipulait étaient parmoment douloureuses surtout le ventre ou je sentis de violentes douleurs.
Ce constat était-il lié au fait que mon pied d’appel était la jambe droite ?
Qel était la raison des vives douleurs ressenties dans le ventre côté droit ?
Toshi m’évoqua un possible déséquilibre énergétique dans mon corps coté droit….

Lorsqu’il clôtura la séance par les mouvements de Reiki, il manipula à nouveau les mouchoirs ainsi que le sommet du crâne par des points de pression qui réactivèrent les douleurs. Je réalisais alors que j’avais tendance à serrer les dents en ce moment car j’étais en fait tendue. Toshi me confirma également ce point.

Enfin, suite à la fin des manipulations de Toshi, une chose inhabituelle se produisit au moment de me lever.En effet, lorsque je m’assis, je sentis de vives douleurs au sommet du crâne l’instants de quelques secondes.

Je ressentis une sensation de bien être après la séance. La reprise des séances de shiatsu était une très bonne chose au vue de la période mouvementée que je traversais
J’espérais néanmoins que l’agitation retombe afin de ne pas favoriser l’apparition d’une écentuelle poussée.

Je devais revoir Toshi dans 2 semaines.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *