10/10/14 : 59ème séance de shiatsu

10/10/14 : 59ème séance de shiatsu

Pour cette séance, j’avisai Toshi des symptômes neurologiques réapparus ces dernières semaines.

En effet, pendant cette période j’avais ressenti des sensations d’engourdissement sur l’hémisphère droit de mon corps. Celles-ci avaient d’abord étaient  localisées au niveau des doigts de pied et de la jambe, puis plus tard au niveau du bassin et de la cuisse pour être à nouveau limitées aux doigts de pied.

Ces symptômes neurologiques avaient persisté durant 3 semaines ce qui m’avait valu d’être arrêtée afin d’optimiser les chances d’enrayer ces sensations. Durant ces 3 semaines de convalescence, aucun autre signe neurologique n’était apparu (fourmillement, douleur, paresthésie…).Mon état de santé ne s’était pas dégradé.

D’autre part, il est important de souligner qu’après la disparition des symptômes cités précédemment, aucune séquelle n’était restée. Les sensations ressenties dans l’hémisphère droit de mon corps étaient complètement parties ! Moralement et physiquement, je me sentais sereine et en pleine possession de mes capacités motrices.
D’autre part, je m’étais inscrite à une course (« 20 kilomètres de Paris »), ma forme générale étant satisfaisante je devais voir si j’allais participer à cette course ou non…

Toshi commença la séance en me priant de m’allonger sur le ventre et débuta son travail par des étirements sur mes jambes. Mes jambes étaient raides et les adducteurs internes étaient sensibles au niveau de ma cuisse gauche. La jambe gauche était mon « talon d’Achille » cela résultant des nombreuses poussées sensitives que j’avais faites.

Toshi poursuivit ses étirements sur chacun des côtés de mon corps en partant des hanches, au bassin, côtes pour remonter sur les épaules, les bras et visage. La manipulation de mes membres via des étirements sur les parties extérieures de mon corps était novatrice.

Les étirements effectués ce jour me procuraient beaucoup de bienfait alors que généralement des douleurs en résultaient. En effet, à mesure que Toshi effectuait ses étirements, la fatigue s’en allait. Les « nœuds » se dissipaient pour laisser place à un sentiment de bien-être.

Certaines douleurs localisées disparaissaient.                                                                                 L’étirement effectuait au niveau du flanc externe était  aussi sensible. Ce dernier s’apparentait à un « mouvement de roulement de mon torse de l’extérieur vers l’intérieur ». Toshi procéda sur les autres parties droites de mon corps par la même manipulation complétée par des étirements.

Il me demanda ensuite de me placer sur l’aile droite en allongeant une jambe et pliant l’autre. Les manipulations réalisées sur le côté étaient sensibles car elles concernaient les mêmes zones manipulées que précédemment quand j’étais allongée sur le ventre.
Une nouvelle fois donc, les bords gauches des cuisses, adducteurs internes, bassin, côtes et haut du corps étaient sensibles.

Je notais que le « mouvement de rotation » effectué par Toshi conférait plus de douleur que de simples points de pressions. Dans le même temps, la fatigue s’amenuisait grandement.

Toshi manipula ensuite l’hémisphère droit en me demandant de m’allonger sur le côté gauche. Les sensations ressenties étaient identiques à celles ressenties sur le côté droit.         Comme à l’accoutumée, Toshi manipula la zone ventrale.

Le ventre était peu sensible. Moralement je me sentais sereine malgré l’épisode neurologique vécu récemment. Aucune émotion négative non plus n’était à mettre en avant.Toshi effectua un long mouvement de reiki au-dessus de mon ventre comme pour attirer les meilleurs auspices en vue d’une grossesse future. Il savait en effet ma volonté de mettre en route une seconde grossesse.

Toshi entérina des manipulations de relâchement sur le visage puis par des mouvements de reiki sur les yeux. Cette séance avait été l’occasion de travailler mes membres différemment des autres séances de shiatsu (étirements, mouvements différents).
D’autre part, je constatais que malgré les troubles neurologiques ressentis ces derniers temps aucune séquelle était à mettre en avant. Enfin, les nouveaux déplacements effectués lors de cette séance avaient été très bénéfiques moralement (sérénité) et physiquement (fatigue et contractions enrayées)

27/06/14 : 57ème séance de shiatsu

27/06/14 : 57ème séance de shiatsu

Avant de débuter la séance j’informai Toshi de mon état physique et mental comme à chaque séance. Moralement aucun événement marquant n’était à mettre en avant excepté la fatigue morale liée au travail et cette pensée qui commençait à être obnubilante qui était de mettre en route un deuxième enfant…

Sur le plan physique, pas de symptôme particulier hormis la fatigue.

Je ne ressentais visiblement pas de douleur ni dans les jambes ni au niveau du ventre, mais cela devait être vérifié par les manipulations…

Toshi commença donc ses manipulations en me priant de m’allonger sur le ventre.

Il commença pas le haut du crâne pour finir au niveau du bassin.

Je sentis que mon dos était contracté tout comme les cervicales, les bras ainsi que certains points du crâne.

Les endroits manipulés correspondaient d’une part aux zones stessées et d’autre part aux zones de portage quand ma fille était dans mes bras.

Toshi poursuivi ses manipulations jusqu’aux jambes.

J’eu l’agréable surprise de voir que je ne ressentais aucune douleur.

Les adducteurs internes étaient décontractés tous comme les jambes.

Toshi me demanda ensuite de m’allonger sur le coté droit en pliant une jambe et laissant l’autre détendue.

Les jambes et bords extérieurs des cuisses étaient sans douleur.

Habituellement les adducteurs externes se voulaient sensibles mais visiblement pas lors de cette séance.

Il procéda aux mêmes manipulations sur le côté gauche.

Il n’était pas rare lors des séances précédentes que des symptômes soient ressentis dans un hémisphère, symbolisant un déséquilibre au niveau sensitif et ou moteur, mais même constat fait lors des manipulations effectuées précédemment, pas de douleur particulière.

Toshi me priant ensuite de m’allonger sur le dos et commença son travail sur la zone ventrale.

Depuis plusieurs mois, au vue des évènements que je vivais, la vésicule biliaire, l’estomac et la rate se voulaient sensibles.

Cependant, lors de cette séance, le ventre et les zones qui l’entouraient n’étaient ni sensible, ni contracté et ne présentaient pas de déséquilibre énergétique.

Cela était surprenant si l’on considérait les mélancolies sur le plan moral (idée obsessante, insatisfaction au niveau professionnelle).

Au cours des séances réalisées les derniers mois, cette zone ventrale était constamment douloureuse et tendue.

On pouvait rattacher ces maux en grande partie aux différents évènements que je vivais ainsi qu’à la fatigue et ou signes neurologiques mais ces derniers avaient étaient rares ces derniers mois.

 

Je notai donc que dès lors que moralement je ne vivais pas de choc particulier qui octroieraient un déséquilibre sur le plan des énergies, sur le plan physique mes membres étaient bien.

Visiblement l’idée à laquelle je pensais fréquemment et les problèmes professionnels n’avaient pas eu raison de ma forme physique.

J’étais actuellement dans une bonne forme physique, ce qui nous avait permis de programmer pour cet été le Tour Du Mont Blanc !!

25/03/14 : 55ème séance de shiatsu

25/03/14 : 55ème séance de shiatsu

Lors de cette séance j’avisai Toshi de mon état général.

Comme lors des dernières séances, je me sentais toujours agitée intérieurement et lasse, ma forme physique, cependant, me paraissait plutôt satisfaisante. Seule la zone ventrale était douloureuse et tendue.

Toshi commença ses manipulations en me demandant de m’étendre sur le dos.

Il exerça de nombreuses pressions et mouvements rotatoires sur mon ventre ainsi qu’au niveau de la vésicule biliaire afin de décongestionner et rendre l’abdomen plus souple. Toshi m’avait en effet précisé que le ventre était garant de notre bien-être général d’où l’importance d’enrayer les points de pression présents dans cette zone.

Le ventre étant tendu, chaque manipulation était douloureuse.

Il me semblait que le côté droit était plus contracté d’où des douleurs plus aiguës à gauche.

Toshi manipula également mes membres inférieurs des pieds jusqu’aux hanches.

Les adducteurs externes pas contractés étaient indolores.

Néanmoins, Toshi  entreprit de manipuler les adducteurs internes en exerçant un mouvement rotatoire de  l’intérieur de la cuisse vers l’extérieur et ce, avec chaque cuisse. Habituellement, il travaillait ces zones par de simples points de pression sur les adducteurs internes.

Ces nouvelles manipulations m’occasionnèrent des douleurs et je constatais ainsi, via ces mouvements, que mes adducteurs internes étaient congestionnés.

Toshi manipula ensuite le buste, les bras ainsi que les mains.

Le haut de mon corps était plutôt tendu voire douloureux.

Peut-être était ce du aux fois où je portais ma fille: mauvaise posture et bien sûr tensions dues à mon agitation.

Les pressions exercées sur la vésicule biliaire me conféraient de réels bienfaits.

Toshi manipula ensuite le cou et la tête. Ces zones étaient tendues et douloureuses.

Toshi me pria de m’allonger sur le ventre.

Il commença cette fois ses manipulations par la tête pour redescendre au niveau des hanches.

Ma tête, cervicales, dos ainsi que les hanches étaient tendues.

Le côté droit était tout comme lors des manipulations précédentes, plus sensible.

La zone la plus douloureuse était toujours la partie correspondante au passage de la vésicule biliaire.

De plus les nerfs sciatiques étaient aussi congestionnés, entraînant des douleurs.

Les membres inférieurs étaient peu congestionnés.

Toshi m’ôta cependant, à mesure qu’il manipulait mes jambes, la sensation de lourdeur que je ressentais du bassin jusqu’aux jambes.

Toshi entrepris par la suite de retravailler les zones de face de mon corps.

Il retravailla le ventre ainsi que les zones qui m’avaient provoqué le plus de douleurs.

Mon ventre était devenu plus souple, les douleurs s’étaient nettement amoindries et la sensation d’une forte concentration d’énergie dans mon ventre avait disparu.

Les manipulations exercées par Toshi en début de séance avaient eu raison de mon déséquilibre général :

je me sentais déstressée, délivrée d’un surplus d’énergie négative.

Toshi retravailla l’ensemble de mes membres afin de les recentrer.

Je me sentais beaucoup mieux qu’en début de séance et étais contente de constater qu’aucun signe neurologique n’était à mettre en avant.

Malgré mon agitation morale, le bilan clinique était tout à fait satisfaisant.

Concernant les douleurs ressenties dans le ventre et les zones de la vésicule biliaire, il me fallait visiblement revoir mon alimentation laquelle occasionnait un déséquilibre au niveau digestif.

Ainsi, avoir recours à d’éventuels pro biotiques pour le confort de mes intestins.

Je devais surtout enlever inquiétude, lassitude et tristesse qui s’installaient insidieusement à l’intérieur de mon corps…

 

Je devais revoir Toshi dans un mois…

 

 

Stage : Anpuku Zukai 2012

Anpuku Zukai, le livre origine de Shiatsu
28 et 29 avril, 2012 à Paris

Le livre Anpuku Zukai, écrit au japon en 1827, est considéré comme un des livres à l’origine du Shiatsu actuel. Il proposait une méthode simple qu’il est possible de pratiquer encore de nos jours.

Nous nous baserons sur la partie d’Anpuku (shiatsu sur le ventre) de ce livre et chercherons à sentir l’origine du shiatsu. La compréhension culturelle et historique nous aidera à appliquer la pratique. Parce que la notion de ventre « Hara » est considérée comme la source de l’énergie, elle est au cœur du bien- être japonais.

Article La Lettre de Shiatsu, No 15-octobre 2010, « Anpuku Zukai »

Tarif :  150 euros

Contenu de cet atelier :
-Histoire du pays (le japon) et thérapie manuelle (Anma et Shiatsu)
-Explication de la langue et du concept de la livre
-Pratique d’Anpuku, selon le livre (13 techniques)

Horaire:
samedi 28 Avril 2012, de 13h à 19h
dimanche 29 Avril 2012, de 9h à 15h
total 11h.(nombre d’heures de travail total)

Lieu: Cabinet Delambre, 1 rue Delambre, Paris, 75014, métro Vavin

places limités pour 14 personnes

Pour l’inscription ;
Envoyez moi un mail avec vos coordonnées. (N’oubliez pas votre numéro de téléphone ou portable afin que je puisse vous contacter rapidement)
Et puis je vais vous envoyer une réponse et avec le bulletin d’inscription.

Contacte : Toshi ICHIKAWA – toshiichikawa@gmail.com